Article: Différences entre psychogénéalogie, analyse transgénérationnelle, constellations familiales

FAIRE LA DIFFERENCE ENTRE  PSYCHOGENEALOGIE, ANALYSE TRANSGENERATIONNELLE et CONSTELLATIONS FAMILIALES

L‘approche transgénérationnelle trouve aujourd’hui sa reconnaissance auprès de nombreux professionnels  du champ psychothérapeutique (auteurs, chercheurs,  praticiens de différentes obédiences)  qui lui confèrent une plus large  place dans leur pratique. Il convient cependant de distinguer les différentes méthodes, techniques, outils relatifs au transgénérationnel  et de leur accorder une définition (non définitive) afin de permettre de mieux les situer chacun par rapport à l’autre et de se situer en fonction de sa propre demande thérapeutique. Il existe actuellement 4 courants principaux qui co-existent dans le registre transgénérationnel : la psychogénéalogie, l’analyse transgénérationnelle, les constellations familiales et le décodage biologique.

la médiatisation de la psychogénéalogie tend à réunir dans un même tiroir tout ce qui a trait aux « vieilles histoires de famille » : dates anniversaires, secrets, traumatismes familiaux, situations irrésolues, cachées etc… Une distinction s’impose entre ces 3 termes qui sont fréquemment indifférenciés et employés à tort sous le terme de psychogénéalogie. le fantasme qui sévit actuellement sur cette approche est de croire que l’on va enfin savoir ce que l’arbre cache de la forêt familiale, que les secrets vont enfin se mettre à la lumière du jour. comme si l’arbre détenait la vérité que l’on n’ose approcher soi-même. Ll’autre versant de ce fantasme est de croire qu’il vaut mieux éviter de secouer l’arbre de crainte d’apercevoir les fantômes s’agitant dans les placards. ces fantasmes ont leur part de réalité. En effet, les non-dits, les secrets prennent sens dans l’histoire, même si ils restent secrets et par le fait qu’ils restent secrets, ils forgent, façonnent et sculptent l’histoire ou plutôt le mythe familial.La crainte de remuer la mémoire se justifie dans les précautions à prendre pour approcher avec discernement et prudence certaines situations vécues dans les générations antérieures. Mais il ne faut pas attendre de la psychogénéalogie qu’elle fasse des miracles, ni de croire qu’elle peut révéler ce qu’on ne veut pas savoir. Comme toute thérapie, à partir du moment où l’on prend en compte l’inconscient, celle-ci ne montre que ce que l’on est prêt à regarder et à entendre. Certaines séances en psychogénéalogie sont « bouleversantes » par l’aspect des mémoires émotionnelles accrochées à l’histoire familiale. De ce fait, un cadre thérapeutique est conseillé afin de prendre le temps de « digérer » certaines découvertes( connues de l’inconscient)  qui se mettent en lumière et s’inscrivent dans une logique de l’Arbre psychogénéalogique.

On réfère la psychogénéalogie : le plus souvent à Anne Ancelin Shutzenberger et plus particulièrement à ses travaux sur le syndrome anniversaire. La psychogénéalogie est une méthode qui se réfère au vaste champ du transgénérationnel. la psychogénéalogie prend en compte les informations généalogiques disponibles, le passé et le passif familial, les histoires de famille tout en contextualisant la place de l’individu en demande de clarification sur ses problématiques. La spécificité de la psychogénéalogie se rapporte au syndrome anniversaire, c’est à dire à la répétition autour de dates de décès, de naissances, de mariages etc;.. la psychogénéalogie permet de situer l’origine de difficultés, blocages, mal-être… à partir d’accés tels que les prénoms, les dates, les métiers, et autres évènements importants concernant l’histoire de la famille. On peut travailler avec la psychogénéalogie dans le cadre d’un travail thérapeutique, ou dans le cadre de développement personnel. les demandes vers la psychogénéalogie concernent tout autant un désir de connaître l’histoire de sa famille, de rassembler les éléments connus pour comprendre les éléments inconnus, manquants, cachés, occultés et permettre ainsi de se situer dans l’arbre familial. il peut s’agir aussi d’une forme de curiosité qui vise à reconstituer l’histoire passée sans toucher à sa propre expérience individuelle. C’est ainsi qu’une personne peut rester accrochée aux branches de son arbre sans faire de lien avec sa propre histoire de vie.

l’analyse transgénérationnelle concerne plus particulièrement un travail thérapeutique d’une durée variable, sur les  transmissions transgénérationnelles. Les différentes recherches qui ont trait à ce champ thérapeutique sont en pleine croissance et en évolution constante. on peut travailler avec la dimension transgénérationnelle de multiples façons. Le processus s’effectue dans le cadre d’un travail thérapeutique suivi et procède selon des allers retours avec le vécu personnel. Dans ce cadre, il  s’agit autant de déméler l’histoire familiale que de s’interesser à l’histoire personnelle « empéchée » par des manques ou des trop plein de transmissions. La question de sa place est d’importance. C’est à partir de celle ci que commence le voyage transgénérationnel et qu’il se termine dans un retour chez soi bien mérité.

L’analyse transgénérationnelle prend en compte la psychogénéalogie et l’arbre familial fait partie des séances. dans les 2 méthodes qui se croisent à de nombreux moments dans un cadre thérapeutique, dans lequel est privilégiée une écoute multigénérationnelle.

Les constellations familiales   une méthode qui se réfère au champ systémique des thérapies familiales; Il y a autant de façon d’interpréter cette méthode qu’il y a de constellateurs…. à la base, il s’agit d’offir une perspective spatiale à un problème amené par un individu. la méthode importée d’Allemagne par Bert Hellinger considère que chaque individu répond, au sein de sa propre famille, à 3 principes fondamentaux :  l’appartenance, l’ordre et l’équilibre entre donner et recevoir. Si un de ces principes ou plusieurs sont en dysfonctionnement, le désordre se manifeste et l’individu exprime dans son corps, dans sa vie, dans ses fonctionnements, des problématiques en rapport avec ces principes. la psychogénéalogie, en tant que méthode, n’a rien à voir avec les constellations familiales. Certains thérapeutes utilisent un arbre pour situer les places familiales, mais il convient de distinguer un travail thérapeutique avec la psychogénéalogie et/ou l’analyse transgénérationnel et des séances de constellations familiales. On fait appel au transgénérationnel et à l’histoire familiale pour comprendre les mécannismes relationnels qui se sont enclenchés suite aux traumatismes vécus à d’autres générations

. la méthode des constellations familiales est un outil  complémentaire au travail transgénérationnel et à la psychogénéalogie, mais bien distinct par la méthodologie, les concepts et la pratique. en ce qui me concerne, je conseille souvent, en fonction des personnes et de leur problématique, d’effectuer une ou plusieurs séances en constellations afin d’accéder au problème dans sa dimension spatiale et groupale; et ceci dans le cours d’une thérapie transgénérationnelle.

Maureen Boigen – tous droits réservés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *