Les constellations familiales, qu’est ce que c’est ?

 LES CONSTELLATIONS FAMILIALES et SYSTEMIQUES, Qu’est ce que c’est ?

Le passé ancestral laisse ses traces plus ou moins visibles dans la descendance.Des situations antérieurement tragiques créent des systèmes de croyances.  Chaque croyance génère de la fixité. On se fixe ainsi sur le passé en restant fidèle à nos croyances. Et la fixité donne forme, crée une forme qui devient une réalité en lien avec ce que nous fixons.

Certaines places dans la famille, dans  la fratrie se retrouvent plus exposées que d »autres à subir le poids familial Ces places sont souvent en résonance avec des membres exclus de la famille qu’il nous appartient de réhabiliter.. Les exclus  dans la constellation, reprennent leur droit d’appartenance au système en réintégrant leur place, soulageant ainsi les plus jeunes générations du fardeau dont elles se sont chargées par désir de répondre aux attentes inconscientes de leur environnement.

 La méthode des constellations familiales et systémiques permet de sortir du désordre générationnel, de se désidentifier des souffrances vécues par nos ancêtres, de se libérer des dettes familiales,… ..

Retrouver le sens de sa vie, rentrer dans le flux de la vie, poser  un  regard fertile sur le monde, tels sont quelques uns des bénéfices des constellations qu’il vous appartiendra d’expérimenter au cours d’un stage.

Il existe différents types de constellations entre autres :

  • constellations familliales ; celles initialement développées par B. Hellinger – qui ont évoluées  par la suite en mouvements de l’âme
  • les constellations aveugles ou cachées (on sait peu d’information sur le sujet, le thème apporté par la personne)
  • les constellations structurelles (développées par Matthias Varga von Kibéd, – dont font partie le -Tétralemme   et les constellations de polarité (triangle de valeurs) (
  • les constellations de problème ( on met en scène le problème énoncé par la personne avec des places prédéfinies telles que : focus, but, obstacles, ressources, tâches, gain..)

Toutes les constellations sont systémiques, dans la mesure où un élément peut influer sur un autre et modifier les dynamiques en cours.

Selon Bertold Ulsamer, :dans une constellation, on observe 3 dimensions :

  • les faits
  • les dynamiques
  • les ordres

La théorie du champ

Reliée à la phénoménologie, dans l’observation ( et non l’interprétation) de ce qui émerge dans le présent en mouvement, quoi que cela puisse être, la théorie du champ est une notion maîtresse dans la méthode des constellations. Bert Hellinger met l’accent sur cette dimension « qui sait » ( il parle de « grande âme »)  et la priorité pour le thérapeute de se « connecter » au champ pour suivre le processus qui se déroule dans la constellation.

La théorie du champ se réfère à la physique quantique dont l’un des principes est la non-séparabilité des éléments, tout est relié. Ainsi les intrications (enchevêtrements, entremêlements) se font jour et laissent apparaître les désordres inhérents à un système à travers un individu.  Autant les désordres se font jour, et autant la solution est présente  pour que le système retrouve son homéostasie. C’est en se reliant à cette dimension qui nous dépasse que nous pouvons accéder à ce dont l’âme à besoin pour avancer sur le chemin de l’expérience de vie.

L’orientation vers la solution oriente vers la recherche des ressources et des objectifs.

Espace et temporalité

Les constellations externalisent dans l’espace tridimensionnel les représentations intérieures. Un des aspect spécifique est l’abolition du temps dans le cadre de la constellation : passé, présent et futur se frôlent, se conjuguent, ( Il en est ainsi dans notre réalité psychique) et ces renversements chronologiques cherchent à rétablir un ordre manquant, générateur de symptômes au sein de la famille et/ou de l’individu. Ainsi le groupe devient matrice pour que des vécus antérieurs puissent émerger de la mémoire corporelle  afin de trouver une résolution.

La place du corps

Un des aspects les plus surprenants dans cette méthode est le ressenti vécu par les participants intervenants dans un rôle au service d’une constellation d’une personne qu’ils ne connaissent pas. Comment expliquer les sensations de froid, de chaleur, les émotions de colère, de peur, les mouvements de se laisser tomber et de vouloir s’allonger au sol,…   ce que l’on appelle perceptions représentatives

La perception représentative fait appel au corps et non pas à l’intellect.  la place donnée au corps de perception est primordiale. Le corps  devient l’antenne réceptrice d’informations précieuses.  Sensations diverses, émotions, mouvements sont autant d’expressions du « corps qui sait » et qui répond au champ phénoménologique. L’intellect, l’analyse ne sont pas compatibles pour vivre l’expérience des constellations. les participants deviennent réceptacles et se laissent traverser par ce qui se produit dans le champ de la constellation.

Ces phénomènes ne peuvent avoir lieu que dans le cadre du groupe et se coordonnent à ce qui se passe dans les dynamiques, les informations, les émotions, les paroles qui s’expriment.

Le changement, le désir, la transformation sont liés au corps. C’est aussi dans notre corps que nos mémoires généalogiques s’engrangent et se rappellent à nous dans toutes formes de symptômes.

Pour expérimenter les stages, les ateliers de constellations familiales à Bordeaux 

plus d’infos sur le site www.lesconstellationsfamiliales.com

06 43 18 52 81

@Tousdroitsréservésmaureenboigen

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *