des relations familiales à l’estime de soi

Virginia Satir , célèbre psychothérapeute américaine,  insiste sur le fait que nous nous comportons dans nos relations sociales, professionnelles et affectives sur le même modèle hiérarchique que nous avons imprimé dans notre enfance : parent/enfants, patron/employés, professeur/étudiants, qui relève d’un modèle de relation dominant/dominé ).

La construction de l’image de soi d’un individu, les expériences et les interactions avec les proches, surtout avec les parents, très tôt dans l’enfance sont cruciales. Ces interactions d’abord dyadiques forment un espace social de résonance, dans lequel le vécu de ces contacts et les réactions en réponse de l’enfant servent de base pour la construction d’un modèle de représentation hiérarchique.

A l’âge adulte, cette notion hiérarchisée de la relation, enracinée dans une mémoire émotionnelle, génère des angoisses et sentiments de ne jamais être à la hauteur dans de nombreuses situations relationnelles.

Il est important de conscientiser la différence entre le rôle que nous prenons dans le cadre de nos relations et qui nous sommes vraiment. C’est à cet endroit que l’estime de soi  se construit ( plus ou moins bien ) et permet d’aborder les situations et les relations dans la confiance de ce que nous sommes vraiment. L’estime de soi implique d’être en contact avec sa vérité émotionnelle et avec le contexte extérieur, c’est un juste équilibre entre l’interne et l’externe.

Selon Virginia Satir, une faible estime de soi est un obstacle au changement : elle remarque qu’une personne dotée d’une faible estime de soi a tendance à parler en termes de fatalité des événements qui surviennent dans sa vie. Une estime de soi faible mène la personne dans des comportements de soumission et de trop grande adaptation pour faire plaisir à l’autre plus qu’à soi-même.

La maturité humaine, selon elle, c’est lorsque la personne est capable de se prendre en charge pleinement elle-même. Le changement passe donc par le processus suivant

  1. La prise de conscience du rôle, du masque que nous portons de manière préférentielle aux yeux des autres, dans tout groupe humain : victime, leader, justicier, aidant, boute-en-train…
  2. La découverte que nous ne sommes pas notre masque, nous ne sommes pas identifiables et réductibles à ce masque.
  3. Acceptation de ce que nous sommes derrière le masque, avec nos ressources et nos faiblesses
  4. Réadaptation plus harmonieuse de ce que nous sommes dans le groupe humain, sur un modèle de croissance et de développement et non plus sur un modèle hiérarchique.

Dans la plupart des familles, l’estime de soi est une notion méconnue.  Par exemple,  des parents qui se dévouent à leur famille en s’oubliant eux-mêmes et de ce fait présentent un modèle sacrificiel à leurs enfants,  parents bien intentionnés  qui attendent des résultats de leurs enfants ( ce qu’ils font) mais ne s’intéressent pas à ce qu’ils sont.

Au niveau transgénérationnel, l’estime de soi a été la plupart du temps mise à mal, avec des circonstances tragiques vécues par certaines générations, ou personnages de la famille, qui ont abattu toute confiance et respect envers l’entourage. Les relations en ont été directement affectées et les conséquences transmises vers la descendance. Revisiter l’histoire familiale et ses habitants permet que chacun (e) retrouve sa valeur.

Virginia Satir nous rappelle que si nous changeons, le système, le groupe humain (familial, professionnel ou autre) tout entier change car il doit trouver un nouvel équilibre. Elle part du principe que chaque être humain a le potentiel nécessaire pour développer ce qu’elle appelle les cinq libertés, à savoir :

  • voir ce qui est
  • ressentir ce que l’on ressent
  •  dire ce qu’on veut dire
  • aller chercher ce dont on a besoin
  • agir en accord avec soi même en tenant compte du contexte, ce qui implique toujours un risque.

Pour V Satir, la thérapie consiste à amener les gens du connu insatisfaisant mais sécurisant à la découverte de l’inconnu et de la vie.

Maureen BOIGEN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *